« Chanter l’exil, chanter l’amour » avec les 4ème #direlamour #toutunprogramme

Au sein de cette page, l’on souhaite partager une séquence de 4ème, réalisée dans le cadre du questionnement « Dire l’amour ». Cette séquence, conçue avec Eva Monclus Baros (auteure des Armesmiraculeuses également), est publiée ici comme une proposition.  Évaluée en notes et en compétences, la séquence cherche, entre autres, à favoriser une approche comparatiste des textes et à développer des travaux d’écriture et de lecture différenciés. Par ailleurs, cette séquence, en cours d’expérimentation, est absolument perfectible : l’on prendra le temps de construire un retour critique sur nos pratiques bientôt, en proposant notamment plus d’activités pour travailler l’oral (encore), compétence un peu sous-traitée ici. Les conseils ou les critiques sont les bienvenu(e)s !

NB : WordPress n’aime pas nos tableaux de plan-séquence, nous sommes soumises à ces contraintes éditoriales, d’où la verticalité parfois (peu pertinente) de notre présentation qui aurait mérité d’être tabulaire pour une plus garde clarté des liens entre compétences visées et activités.

Chanter l’exil, chanter l’amour : Groupement de textes

→ Questionnements de la séquence :

  1. Quelles sont les caractéristiques de la poésie lyrique ?
  2. En quoi la poésie permet-elle de penser le monde actuel ?
  3. Chanter la terre, chanter les siens, quels enjeux ?
  4. Poésie et mémoire. 

→ Objectifs globaux de la séquence :

  1. (Re)découverte de la poésie française et étrangère.
  2. Aborder la question de l’amour et du lyrisme à partir de la question du déracinement.
  3. Réviser la versification française
  4. Ouverture interculturelle vers la poésie en langue étrangère (cf. Séquence 2 sur E. A. Poe) #circularité
  5. Intermédialité (cf. séquences 1, 2)  #circularité

→  Lectures cursives :

  • Pendant la période :

 a) anthologie plurilingue et problématisée, conçue par les enseignantes. Doc. distribué aux élèves + activités d’écriture dans le carnet de lectures #plaisirdutexte #sujetlecteur #plusdunelangue

b) Exploitation de la littérature jeunesse sur le thème de l’exil : sélection établie avec le professeur documentaliste. Proposition de lectures adaptées aux élèves Bibliographie indicative : Frères d’exil (Kochka), Je préfère qu’il me croit mort (A. Kalouaz), Le Temps des miracles (AL Bondoux), Paysage d’un retour (M. Alloula, P. Clauss), Les Murs bleus (C. Itak), Refuges (A. Heurtier), Le Fils de l’Ursari (XL Petit), Persépolis (M. Satrapi). 

  • Compétences ciblées : Contrôler sa compréhension, devenir un lecteur autonome ; lire des œuvres littéraires ; Élaborer une interprétation des textes littéraires.
  • Sous-compétences : être capable de justifier son interprétation en s’appuyant précisément sur le texte, lire des textes appartenant à différentes époques, tisser des liens avec le programme d’histoire ; Percevoir les effets esthétiques et significatifs de la langue poétique. 
  • Outils exploités : carte du monde vierge collée à l’ouverture de la séquence dans le classeur sur laquelle les élèves placent au fur et à mesure de la lecture de l’anthologie le nom des auteurs sur le lieu correspondant, histoire d’avoir (un peu) conscience des espaces littéraires ; le carnet de lectures mis en place depuis le début de l’année.

Séance 1 : À l’origine du lyrisme

> Supports : 

  1.  Vidéo Arte Les grands mythes, « Orphée, l’amour impossible », François Busnel. #documentaire
  2. « Heureux qui comme Ulysse », J. Du Bellay

> Compétences et objectifs :

  1. Oral – Comprendre et interpréter des messages et des discours oraux complexes > sélectionner les informations importantes d’un discours ->  découvrir le mythe de l’origine du lyrisme, à travers le personnage d’Orphée.
  2. Lire – Élaborer une interprétation de textes littéraires > identifier les caractéristiques classiques du registre lyrique, percevoir les effets esthétiques et significatifs de la langue littéraire être sensible à la dimension sonore du poème ; revoir quelques procédés et notions fondamentaux de la versification

> Activités :

  1. Projection du documentaire Arte ; sélection des informations importantes à partir des questions posées sur le doc. (cf. prise de notes), reprise à l’oral.
  2. Construire une première définition du mot « lyrique ».
  3. Lecture du sonnet « Heureux qui comme Ulysse », Du Bellay et réactivation du savoir précédemment construit #sixième #circularité
  4. faire le lien entre le mythe d’Orphée et le sonnet de Du Bellay > Deuxième ébauche de définition du lyrisme. Définition nostalgie. > trace écrite collective.
  5.  Versification : observation, mobilisation des connaissances, leçon, exercices.

Séance 2 : Exil(s)

> Supports : corpus d’oeuvres iconographiques #lecturedelimage

  1. Le Grand Van Gogh de B. Catalano
  2. Les Expulsés d’Ernest Pignon Ernest, Paris, 1978.
  3. Réfugiés marchant sur la route entre Barcelone et la frontière franco-espagnole de R. Capa, 1938.
  4. Searching for a destination, C. Shiota, 2014.
  5. Unframed, Ellis Island, JR, 2014.

> Compétences et objectifs :

  1. Lire – Lire des textes non littéraires, des images et des documents composites (y compris numériques) i.e lire des œuvres littéraires et fréquenter des œuvres d’art + Être capable de relier œuvre littéraire et œuvre artistique.

  2. Exploiter les principales fonctions de l’écrit – Utiliser l’écrit pour penser et pour apprendre i.e remobiliser les savoirs acquis en S1 et S2 : être capable de construire une définition personnelle de l’exil à travers un texte poétique; être capable de mobiliser certains ressorts lyriques ; comprendre le fonctionnement de la langue : enrichir et structurer le lexique i.e manipuler le lexique : l’exil, de la nostalgie et des sentiments.

  3. Comprendre le fonctionnement de la langue : enrichir et structurer le lexique i.e manipuler le lexique : l’exil, de la nostalgie et des sentiments.

> Activités :

  1. En groupe (un groupe de 2-3 élève sur chaque oeuvre, tableau à compléter, présentation orale du travail réalisé ) : Confronter images et poème pour construire une définition de la notion d’exil : qu’est-ce que l’exil ? peut-il prendre plusieurs formes ? Travail à partir des objets présents dans les oeuvres.
  2. Activité d’écriture (différenciée) : Si tu devais quitter ton pays, ta région, ta ville, ta maison, qu’emporterais-tu avec toi ? Choisis deux objets pour rédiger un poème lyrique qui évoque l’exil et la nostalgie.

Séance 3 : Le futur et le conditionnel présent (morphologie et valeurs) 

> Supports :

  1. Corpus de poèmes

> Compétences et objectifs :

  1. Langue- Consolider l’orthographe lexicale et grammaticale i.e Mémoriser le futur de l’indicatif à toutes les personnes (morphologie) + mémoriser le présent du conditionnel (morphologie)
  2. Langue – Mettre en évidence le lien entre le temps employé et le sens i.e être capable de reconnaître le temps du futur  et le conditionnel présent ; identifier ses valeurs (situer un fait dans l’avenir ; exprimer un ordre / un conseil ; formuler une promesse ; un fait soumis à une condition)

> Activités :

  1. Observation à partir d’un corpus poétique (projection + doc. polycopié)
  2. construction de la leçon par les élèves à partir de l’observation #inductif : doc. polycopié à remplir par les élèves (+ projection complétée au fur et à mesure)
  3. Exercices d’entraînement/correction collective.
  4. Évaluation

Séance 4 : Les poètes et la géographie : aimer sa terre (1)

L’on précise que les séance 4 et 5 sont conçues ensemble, comme un diptyque. Les compétences et les activités d’écriture ont été réparties de manière équilibrée entre les deux séances, même si elles figurent ici à la fin de la séance 5. 

> Support : « Je suis de là-bas », Mahmoud Darwich.

> Compétences et objectifs :

  1. Lire – Lire des textes littéraires i.e étudier le lien entre lyrisme et territoire + Poursuivre la construction de la définition du lyrisme.

> Activités : mise à contribution des élèves arabophones/ex-UPE2A

  1. Écoute d’une version arabe lue par une élève ou enregistrée (travail de mise en voix réalisé en amont avec son professeur d’arabe) > Prêter attention à la VO (musique des mots/texte traduit) // VF mise en voix des deux traductions placées en vis-à-vis.
  2. Temps d’appropriation personnel : choix d’un passage qui te touche/impressions de lecture (cf. carnet de lectures) #sujetlecteur #plaisirdutexte
  3. Travail de lecture littéraire guidée par l’enseignante à l’oral
  4. Trace écrite personnelle à partir de questions proposées au tableau.

Séance 5 : Les poètes et la géographie : aimer sa terre (2)

> Support : extrait en vers libres : « Exil » et « Douce patrie » de Pablo Neruda, Mémorial de l’Ile Noire.

> Compétences et objectifs : 

  1. Lire : Lire des textes littéraires i.e étudier le lien entre lyrisme et territoire + Poursuivre la construction de la définition du lyrisme.
  2. Écrire : – Employer des figures de style en prenant en compte leur effet.
  3. Exploiter les principales fonctions de l’écrit –Utiliser l’écrit pour penser et pour apprendre i.e remobiliser les savoirs acquis en séance 4 #circularité

> Activités :

  1. Mise en voix du texte en VF (texte paradoxalement introuvable dans les OC de P. Neruda #mystère >> cf. perspective comparatiste en s7.)
  2.  Lecture analytique guidée à l’oral par l’enseignante compte tenu de la difficulté du texte.
  3. Questions formulée à l’oral qui visent …
  • à assurer la compréhension globale du poème
  • voir le mouvement progressif de l’ensemble (dépasser la fragmentation)
  • établir des micro-lectures et des interprétations en s’appuyant sur le repérage dans le texte #spatialisationsingulièredupoème.
  • Trace écrite finale conçue collectivement
  1. Activité de révision des figures de style : tableau à compléter, fiche de mémorisation-active, exercices de manipulation. #neurosciences #circularité
  2. Activité d’écriture différenciée :
    • a) Rédige à la première personne un poème qui évoque un territoire (pays, région, ville, village, etc.) que tu as quitté. Pour construire ton poème, tu veilleras à employer au moins 3/4/5 figures de style différentes (10/15/20 vers/lignes minimum). N’oublie pas de faire un brouillon !
    • b) retour sur les consignes en deux temps (différenciation dans l’énoncé).
    • c) Zoom sur les figures de style : recopie-les,  puis nomme-les, explique pourquoi tu les as employées.
    • Ci-dessous des textes plutôt réussis. #créerpourapprendre

Séance 5 : Les compléments du verbe

> Support : corpus

> Compétences et objectifs : 

  1. Langue – Analyser le fonctionnement de la phrase complexe
  2. Écrire – Adopter des stratégies d’écriture efficaces i.e mobiliser les savoirs acquis en S4 et S5 ; Enrichir son écriture grâce à ses lectures.

> Activités :

  1. observation déplacement, suppression, pronominalisation
  2. leçon #inductif
  3. manipulation
  4. évaluation

Séance 6 : L’amour des siens

> Support : Victor Hugo, « Exil ».

> Compétences et objectifs : 

  1. Lire – Lire des textes littéraires i.e découvrir l’élégie (et la nostalgie) et ses interactions avec le lyrisme, poursuite de l’apprentissage de la versification, Lire des œuvres littéraires et fréquenter des œuvres d’art, être capable de relier œuvre littéraire et œuvre artistique.

> Activités :

  1. Déroulement de la séance : mise en voix du poème > Compréhension globale à l’oral; Travail d’analyse en autonomie > activité différenciée : 2 groupes seulement – car texte accessible.
  2. Activité qui insiste sur :
  • les trois temps de l’analyse : repérage, nomination, interprétation.
  • Sur la forme-sens (analyse formelle placée volontairement à la fin de l’analyse/ cf. s1).
  • Reprise à l’oral en insistant sur la forme-sens
  • Bilan à construire par les élèves
  • Évaluation : Validation compétence maîtrise de la versification.

Séance 7 : Le poète décrit les exilés

> Support : Poème de Pablo Neruda, « Mission d’amour », Mémorial de l’Ile Noire.

> Compétences et objectifs : 

  1.  Lire – Lire des textes littéraires i.e lyrisme et récit : l’oralité dans la poésie. Retour sur les procédés lyriques.
  2. Exploiter les principales fonctions de l’écrit – Comprendre le rôle social et historique de l’écriture. i.e mise en perspective poème/titre/fonction du poète.

> Activités :

  • Écoute du texte mis en voix en VO (enregistrement réalisé en MP4// Lecture en VF) #poésieetcorps #onsécoute
  • Questions orales de compréhension, puis activité de repérage ciblé sous forme de tableau qui détaille les étapes de l’analyse : repérer, nommer, interpréter.
  • Retour oral sur la définition du lyrisme (cf. s1, s4) et construction collective d’une définition (trace écrite) d’un lyrisme moderne et « engagé ». 

Séance 8 : Nous sommes tous des exilés

> Support : poème choisi par l’élève dans l’anthologie/fragment de poème. #sujetlecteur

> Compétences et objectifs : 

  1. ORAL-   Mettre en voix un poème

> Activités :

  1. Fiche « Apprendre à lire un poème à haute voix »
  2. Travail individuel sur le poème choisi.
  3. Mise en voix en binôme > travail sur lecture/sens.
  4. Pour les élèves qui le souhaitent : mise en voix devant la classe, dispositif pour que les autres ne perturbent pas l’élève qui lit. #onsécoute

Séance 9 : Évaluation finale

> Activité : activité (différenciée) de rédaction d’un poème sur l’exil. Voir consigne.

> Compétences et objectifs : 

  1. Écrire – Adopter des stratégies d’écriture efficaces i.e composer un poème lyrique.
  2. Écrire – exploiter ses lectures pour enrichir son écrit i.e être capable d’employer des figures de style et s’inspirer de ses lectures