Dada-yoga : atelier (expérimental) de créations poétiques & graphiques à partir de la pratique du yoga

Dans cet article, nous faisons le point sur une expérience que nous avons menée collectivement et de manière transdisciplinaire au Lycée Guez de Balzac : il s’agit là d’un AP « découverte » (i.e aide personnalisé) autour du yoga. Cet AP a été pensé conjointement par l’enseignante d’EPS (Anne-Laure Labaye), une illustratice (Line Pauvert) et une enseignante de Lettre Modernes (Margaux Valensi). Nous plaçons ici les détails de cette expérience pédagogique où, pendant trois semaines, les élèves pratiquaient le yoga pendant une heure, puis rejoignaient l’atelier de créations (1h).

Séance 1 (1h) :

  1. Créneau 1 (EPS) ; postures travaillées : Lotus, salutation au soleil, Savasana
  2. Créneau 2 (Français) : Atelier de créations poétiques et graphiques autour des trois principales asanas (postures) effectuées en EPS.

> Projet des 3 séances : composer collectivement un vaste panneau mêlant poésie, dessin et yoga. « Exposition » au CDI pour le Printemps des poètes.

Objectifs pédagogiques :

  • Écrire/représenter ses émotions/corps.
  • Écrire à partir d’un support visuel (dessins des postures).
  • Élaborer un travail de création collectif.
  • Découverte de la philosophie indienne (interculturalité) : sanskrit, rapports au corps, au temps, à l’imagination, aux éléments.
  • Mettre en voix la poésie.
  • Revoir les procédés poétiques et comprendre l’enjeu d’une comparaison et d’un symbole, les asanas ayant pour nom des éléments de la nature ou des noms d’animaux.

Dispositif de la séance : 16 élèves

  • Salle de classe avec les tables en « U », les enseignants circulent parmi les élèves.
  • Support : Polycopié A3 avec les dessins de Line Pauvert (les 3 postures du jour, le symbole associé à chacune des postures, le nom sanskrit, la translittération et la traduction en langue française).
  • [Pendant la séance : dessin des asanas au tableau par Line Pauvert, proposition de mots clés sous chacun des dessins correspondant à un état du corps, un moment de la journée ou un ressenti du corps ou du mental dans le but qu’émerge une inspiration].
DEPARTIMG_0308

Illustrations réalisées par Line Pauvert @https://linepauvert.tumblr.com

Déroulement de la séance 1 :

1er temps :

  • Sondage des élèves afin d’identifier si certain(e)s ont déjà pratiqué le yoga.
  • Le point sur les sensations/émotions lors de la séance avec l’enseignant d’EPS.

2ème temps : Retour sur la langue.

  • Étymologie du mot et sens du mot aujourd’hui.
  • Observation du support visuel (le A3) et compréhension des aspects interculturels en jeu (notamment linguistiques).
  • [Éventuellement projection d’une carte de l’Inde et mise au point au sujet de certaines distinctions : Hindi/hindou/indiens].

3ème temps : engager les élèves dans l’activité d’écriture.

Consignes proposées :

  • Écrire un texte à la première personne sur l’une des positions que vous avez préférée (support : A3 avec dessins, possibilité de s’emparer du dessin pour écrire).
  • Forme du texte libre (côté enseignant : vérifier quel(le)s élèves ont déjà étudié en classe l’objet d’étude sur la poésie pour la semaine suivante).

Deux points de départ possibles :

  1. Soit les élèves engagent une activité d’écriture en prenant comme point de départ les sensations ressenties lors d’une posture réalisée pendant la séance (NB : cela suppose que l’enseignant d’EPS insiste lors de sa séance sur ce point).
  2. Soit un travail d’écriture autour d’un mot (ex: lotus) ou d’une image visuelle dessinée par Line Pauvert sur le A3 (ex : le lotus figurant sur la page ou le personnage en position lotus).

> « Plan B » : Si l’entrée dans l’écriture est délicate pour certain(e)s, les enseignants proposent des mots-clés sous formes d’étiquettes qu’ils reproduisent également au tableau.

NB : Cela peut être utile pour les élèves qu’on leur rappelle qu’un travail de création (qu’il soit littéraire, poétique, graphique, etc.) doit naître de la sensibilité, c’est-à-dire d’un ressenti ou d’une émotion personnelle, sans quoi leur production peut parfois sembler « sans vie ». Ceci n’est pas toujours évident pour eux.

> Redéfinition de la consigne pour ceux qui utilisent des mots clés : Écrire un texte à la première personne en fonction de la posture choisie en vous appuyant sur un/plusieurs de ces mot(s)-clé(s).

  1. Pour ceux qui choisissent le Lotus : « je respire….. », « je m’enracine…. », « je fleuris….. », « je m’assois…… », « mon dos est droit quand….. ».
  2. Pour ceux qui choisissent la Salutation au soleil : « la lumière », « se réveiller », «quand j’inspire… », « quand j’expire… », « mouvement », « énergie ».
  3. Pour ceux qui choisissent le Savasana: « repos », « blanc », « je m’allonge quand… », « la terre ».

NB des enseignants : nous avons pris le parti de choisir des mots/expressions qui sont pour certain(e)s très concrèt(e)s, lié(e)s au corps, et d’autres plus abstrait(e)s afin que les élèves s’en saisissent le plus personnellement possible. Aussi, avons-nous décidé de créer des « étiquettes » qui renvoient non seulement à la pratique du yoga, mais également aux symboles représentés sur le support dessiné par Line Pauvert afin que les élèves à l’aise avec l’écriture du corps puissent engager une activité d’écriture au même titre que d’autres adolescents préférant travailler à partir de la représentation symbolique.

Les observations des enseignants au terme de cette séance :

  • À l’exception de deux élèves, tous ont engagé un travail d’écriture
  • Les textes sont hétérogènes : poésie versifiée portant sur les illustrations, prose autobiographique sur l’expérience du yoga/relaxation, proses décrivant l’asana, proses (poétiques) sur le difficile équilibre du souffle et du mouvement.
  • Nous avons observé certaines pratiques intéressantes (et parfois inattendues) : des écritures à quatre mains, des mises en voix entre camarades, des passages difficiles du brouillon à l’écriture (avec pour certains un souci de beauté et de propreté pour le résultat final, parfois paralysant…)

Si c’était à refaire… 

  • Consacrer plus de temps l’écriture, à la mise en voix (par binôme?), à l’autocorrection.
  • Prendre plus de soin à rectifier la compréhension de termes parfois galvaudés par une utilisation à outrance (« zen », « yin-yang », « chakras », etc.) en donnant leur étymologie, leur définition juste et leur domaine d’origine.

***

Séance 2 (1h) : suite des ateliers de créations poétiques & graphiques

  1. Créneau 1 (EPS) ; postures travaillées : Lotus, Chien tête en bas, Salutation au soleil, Savasana.
  2. Créneau 2 (Français) : Suite de l’atelier d’écriture, introduction de la couleur et du dessin.

Objectifs pédagogiques de la séance :

  • Comment (d)écrire/représenter le corps et le souffle
  • Écrire/représenter ses émotions
  • Comment retranscrire les ressentis de la séance de yoga pratiquée avec la professeure d’EPS pendant l’heure précédente.
  • Créer une forme-sens : poétique ou poético-artistique.
  • Réflexion sur le mélange des voix et des formes (plasticité du texte et de la poésie) : penser le texte comme une énergie qui surgit aussi du mélange des voix/images.
  • (Re)découverte de la poésie.

Dispositif de la séance :

  • Mettre en place une grande table commune et placer les élèves autour. Possibilité de créer au cours de la séance des modules dans la salle quand les élèves travaillent en groupe.
  • Sur la table :
  1. crayons au milieu, ciseaux
  2. dessins et travaux individuels de la séance précédente
  3. textes poétiques et vers imprimés et découpés dans des typographies différentes

Supports :

  • Le A3 conçu par Line Pauvert pour la séance 1.
  • Un nouvel A3 avec deux postures supplémentaires (celles de la séance 2 en EPS) : « l’arbre » et le « chien tête en haut ». Même principe que la séance précédente : sanskrit, translittération, traduction, symbole.
  • Feuilles Canson colorées format A2
  • Poèmes (en intégralité et/ou vers découpés) :
  1. … de Guillevic (« Le soleil aujourd’hui »)
  2. … de G. Chaliand (« La terre… »)
  3. … de Victor Hugo (« L’arbre… »)
  4. …. de Tagore (« La lumière »)

Déroulement de la séance :

1er temps : sonder les nouvelles sensations liées aux postures du jour, notamment « le chien tête en bas » et « l’arbre » (équilibre).

2ème temps : retour sur les activités d’écriture (temps à l’oral) :

  • Présentation du projet dessin-écriture sur les feuilles Canson : construire une fresque poétique sur le yoga qui allie texte, dessins, travail sur la couleur et mise en relations de ces différents éléments pour un affichage dans le lycée à l’occasion du Printemps des poètes.
  • Présentation du dispositif de la séance : la grande table avec les poèmes et les dessins.
  1. À quoi vont pouvoir nous servir ces textes et ces images ? (Côté enseignant : observer comment les élèves proposent de s’en saisir.)
  2. Quel(s) rapport(s) entre les dessins et l’activité du jour ?

3ème temps : poursuite de l’activité d’écriture & création à partir des dessins et des poèmes

  • Les élèves sont en autonomie, échangent entre eux (certains se lisent les textes à haute voix, d’autres se corrigent entre eux.)
  • Les enseignants circulent dans la classe pour aider certains élèves à se lancer/poursuivre dans l’activité d’écriture/ corriger et/ou préciser certains textes.

IMG_0309

 NB des enseignants :

  • Nous avons pris le parti de sélectionner des poèmes simples et accessibles que les élèves peuvent mettre directement en relation avec les postures, le nom des postures et/ou les illustrations.
  • Aussi, avons-nous choisi d’imprimer ces textes dans différentes typographies pour que les élèves réfléchissent à la dimension visuelle du texte et de leur production finale.
  • Les élèves étaient autorisé(e)s à construire leur texte en intégrant les voix des poètes.

Les observations des enseignants au terme de cette séance :

  • Les étudiant(e)s ont fait preuve d’une très grande autonomie, les groupes formés ont déjoué parfois les amitiés (ils se sont parfois organisés en fonction de leurs « compétences respectives » en dessin, en poésie, ou de leur appétence pour un poème ou une posture).
  • Ils ont également bien pris conscience du travail sur l’espace de la page (réflexion sur le brouillon, le scénario en jeu sur le Canson, les diverses utilisations plastiques des textes imprimés).

Si c’était à refaire… 

  • Accorder plus de temps aux étudiant(e)s pour approfondir la relation texte-image et pour leur permettre de conceptualiser davantage leur projet final.

***

Séance 3 (1h) : réalisation collective des panneaux

  1. Créneau 1 (EPS) ; postures travaillées : Lotus, Salutation au soleil, Guerrier(s), Torsions, Savasana
  2. Créneau 2 (Français) : Suite de la réalisation des travaux

Dispositif de la séance :

  • Composer une grande table commune et placer les élèves autour. Possibilité de créer au cours de la séance des modules dans la salle quand les élèves travaillent en groupe.
  • Certains groupes se sont directement isolés pour poursuivre le travail engagé en binôme.

Déroulement de la séance :

  • Chaque groupe avait pour objectif d’achever sa production.
  • Les enseignants circulaient, les aidaient dans les dernières tâches à réaliser (spatialisation des textes sur la page, aide au dessin, mise en scène de leurs idées à l’échelle de l’affiche, conseils pour corriger les textes, etc.)

Les observations des enseignants au terme de cette séance :

  • La conscience du partage des tâches pour « boucler » un projet a donné lieu à une belle effervescence collective (entraide, sollicitation de compétences spécifiques, partage de matériel, etc.)
  • Certains élèves ont été très réactifs et ont réussi dans un temps particulièrement contraint à réaliser des affiches assez complexes, ils sont également parvenus à faire des choix, parfois tranchés (et efficaces !), de création et de spatialisation sur la feuille.
  • Deux groupes n’ont pas fini leur affiche dans l’heure impartie, mais se sont proposés de venir le lendemain pour les achever (ce qu’ils ont fait !).

Si c’était à refaire… 

  • Il est indéniable qu’un tel projet, tant en EPS qu’en Lettres-Arts, gagnerait à être pensé sur un temps plus long. La prochaine fois, on essaiera plutôt un format de 6 séances de 2h.
  • Le binôme Lettres-arts est particulièrement riche sur le plan intellectuel et créatif, et l’organisation des ateliers en binôme nous a permis de répondre aux attentes des élèves, et de les accompagner de près tout au long de la réalisation de leurs travaux.
  • Du côté des Lettres, il nous paraît important d’insister encore davantage sur la perspective interculturelle. Pour cela, il nous semble judicieux de mettre plus l’accent sur l’espace culturel et littéraire indien – en ne choisissant peut-être que des textes poétiques indiens (?). Le travail d’écriture mériterait également de s’inscrire sur un temps plus long : cela nous permettrait d’inviter les élèves à penser certaines notions (le rythme, la musicalité, etc.).

   Namaste.

camilleIMG_0347

C.& E.

jeremyIMG_0348

J. & N.

ORANNE VFIMG_0361

O.

SAMUEL VFIMG_0360

T. & S.

priskaIMG_0349

P. & A-L

THOMAS ETAPE 1IMG_0359

A. & T.

 

Publicités