(Re)découverte de Claude Lévi-Strauss- Interview de 1974.

Tristes Tropiques, Claude Lévi-Strauss, Paris, Pocket, Terre Humaine poche, 1955, p. 9

Première partie: « La fin des voyages » (courte citation)

Je hais les voyages et les explorateurs. Et voici que je m’apprête à raconter mes expéditions. Mais que de temps pour m’y résoudre ! Quinze ans ont passé depuis que j’ai quitté pour la dernière fois le Brésil et, pendant toutes ces années, j’ai souvent projeté d’entreprendre ce livre; chaque fois, une sorte de honte et de dégoût m’en ont empêché. Eh quoi ? Faut-il narrer par le menu tant de détails insipides, d’événements insignifiants ? L’aventure n’a pas de place dans la profession d’ethnographe; elle en est seulement une servitude, elle pèse sur le travail efficace du poids des semaines ou des mois perdus en chemin; des heures oisives pendant que l’informateur se dérobe; de la faim, de la fatigue, parfois de la maladie; et toujours, de ces milles corvées qui rongent les jours en pure perte et réduisent la vie dangereuse au coeur de la forêt vierge à une imitation de service militaire… Qu’il faille tant d’efforts, et de vaines dépenses pour atteindre l’objet de nos études ne confère aucun prix à ce qu’il faudrait plutôt considérer comme l’aspect négatif de notre métier. Les vérités que nous allons chercher si loin n’ont de valeur que dépouillées de cette gangue. On peut, certes, consacrer six mois de voyage, de privation et d’écoeurante lassitude à la collecte (qui prendra quelques jours, parfois quelques heures) d’un mythe inédit, d’une règle de mariage nouvelle, d’une liste complète de noms claniques, mais cette scorie de la mémoire: « À 5h30 du matin, nous entrions en rade de Recife tandis que piaillaient les mouettes  et qu’une flottille de marchands de fruits exotiques se pressait le long de la coque », un si  pauvre souvenir mérite-t-il que je lève la plume pour le fixer? « 

(Ré)écouter :

>> Claude Levi Strauss reçoit Bernard Pivot chez lui dans son bureau:

http://player.ina.fr/player/embed/CPB84051579/1170911/91e04eacdaef4b298289432f26fcda34/460/259/1/148db8

>> Première des quatre émissions consacrées à l’anthropologue et sociologue Claude LEVI-STRAUSS, tournées à Montigny sur Aube :

http://player.ina.fr/player/embed/CPF86632052/1170911/91e04eacdaef4b298289432f26fcda34/460/319/1/148db8

>> Deuxième partie d’une série de quatre émissions, consacrées à Claude LEVI STRAUSS. Les interviews ont été réalisées  à Montigny sur Aube, avec des questions de Jean José MARCHAND:

http://player.ina.fr/player/embed/CPF86632053/1170911/91e04eacdaef4b298289432f26fcda34/460/319/1/148db8

>> Troisième partie de la série d’entretiens :

http://player.ina.fr/player/embed/CPF86632054/1170911/91e04eacdaef4b298289432f26fcda34/460/319/1/148db8

>> Dernière partie:

http://player.ina.fr/player/embed/CPF86632071/1170911/91e04eacdaef4b298289432f26fcda34/460/319/1/148db8

Idée(s) de (re)lectures :

  •  Race et histoire (1952)
  •  Tristes tropiques (1955)
  •  La pensée sauvage (1962)
  • Race et culture (1971)
 Sources: www.ina.fr, Terre humaine poche. Image: @http://www.cognitionandculture.net/home/blog/9-dan/280-claude-levi-strauss-the-first-100-years
Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s