« Cioran : de la sexualité à la sainteté » – Matthias Ling

  Lorsque l’on pense à l’écrivain roumain Emil Michel Cioran, c’est non pas ses divagations sur l’amour, mais davantage celles qui ont trait au désespoir, qui retiennent l’attention du lecteur. Il est vrai que la majorité de ses écrits convoquent directement ce sentiment. Lui-même l’a revendiqué dans ses cahiers, ainsi que dans ses entretiens : sa volonté…